Voici pourquoi le lait de vache peut être mauvais pour la santé

Par CNEWS – Mis à jour le 13/09/2020 à 07:29

[ANGELA WEISS / AFP]

Boire du lait est, aux yeux de la plupart d’entre nous, synonyme de bonne santé. Les bienfaits supposés des produits laitiers sont vantés dans des spots publicitaires financés par l’industrie du lait, qui représente en France près de 30 milliards d’euros de chiffre d’affaire par an. Mais de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer les effets négatifs de la consommation de lait. Qu’en est-il vraiment ?

En croisant les études menées sur le sujet, on se rend compte que le lait de vache peut s’avérer, à plusieurs titres, néfaste pour l’organisme humain. 

Tout d’abord, il peut, chez nombre d’entre nous, être mal digéré. 75% de la population serait ainsi intolérante au lactose, car elle ne possède pas l’enzyme lactase. Ce qui entraîne ainsi une digestion difficile. Et le lactose, une forme de sucre, peut également favoriser le diabète. 

Le lait de vache contient également de la caséine (300 fois plus que le lait maternel), qui peut entraîner des inflammations articulaires (arthrite…), voire de l’ostéoporose. Et les acides gras trans également présents sont liés au mauvais cholestérol, à l’obésité et aux maladies cardio-vasculaires.

Le lait de vache peut entraîner des allergies, de l’asthme, de l’eczéma, de la fatigue, des migraines, des bronchites ou encore des rhinopharyngites. En effet, les protéines de lait de vache sont trois fois plus nombreuses que dans le lait maternel, ce qui lui permet de passer la barrière intestinale sans être scindées. 

Et qu’en est-il des effets positifs ? Le lait contient du calcium, supposé bon pour les os, ce qui constitue le principal argument de ses promoteurs. Mais le calcium du lait de vache est difficilement assimilable par l’organisme humain, et plusieurs études ont démontré que la structure du lait de vache a des effets acidifiant et désalcalinisant sur le pH du corps humain, ce qui peut engendrer une décalcification des os.

Il est donc préférable de consommer des légumes, des oléagineux (noix, noisettes, noix de cajou…) voire des alternatives végétales au lait de vache (lait d’amande, de coco, de soja…) afin d’y trouver le calcium nécessaire à notre santé. 

Le lait de vache, selon de nombreuses études, est également lié à des cancers : prostate, pancréas, côlon, estomac… ou encore à la maladie de Crohn. 

Enfin, à cette longue liste d’éléments indésirables, vient s’ajouter le fait que le lait de vache contient des antibiotiques, ceux administrés aux vaches. Ce qui a pour conséquence d’affaiblir le système immunitaire si l’on en consomme régulièrement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s